Pétanque, Tournoi, Camping avec activités, Camping avec activités sportives, Camping Vaucluse, Camping Luberon

La pétanque, une passion en Provence et dans le Vaucluse

Les jeux de boules, associés au soleil, au pastis et au farniente, sont devenus en Provence l’un des symboles de l’art de vivre populaire. L’essor des cercles, des cafés et des guinguettes au 19e siècle contribua fortement à leur diffusion. Si le jeu provençal traditionnel, la longue, est aujourd’hui détrôné par une nouvelle venue, la pétanque, tous deux restent une pratique essentiellement masculine. Quoique au camping des Chênes Blancs, il faut bien le reconnaître, nos épouses se débrouillent de mieux en mieux !

Jeu de défi et d’honneur, la partie de boules se déroule sous les yeux d’un public passionné et donne lieu à des joutes linguistiques mémorables... Il est parfois dommage que nos amis étrangers ne peuvent pas comprendre tout ce qui se dit aux abords du terrain de pétanque du camping des Chênes Blancs, et à la réflexion... parfois c’est aussi mieux qu’ils ne comprennent pas tout :-)

Histoire de la pétanque

Dès le 18e siècle, la boule a envahi les campagnes et les esplanades sous la forme du butaban et de la roulette, après avoir servi pendant longtemps au jeu de quilles et à celui du mail.

Sous le premier empire, le jeu de boules conquiert peu à peu les moindres recoins des villes. Jugé dangereux... parce que de nombreux passants déposent plainte après avoir été touchés aux chevilles ou à la tête par de lourdes boules de buis recouvertes de clous, il est interdit sur la voie publique et doit se réfugier dans les guinguettes, les jardins privés et les bastides.

Le jeu traditionnel est le jeu provençal, et se joue sur un terrain de 15 à 21m. Le joueur doit prendre de l’élan et faire un seul grand pas en avant s’il pointe sa boule et trois s’il la tire.

Le jeu que vous connaissez tous au camping des Chênes Blancs est né ensuite... la pétanque serait née un jour de juin 1910 à La Ciotat, parce qu’un joueur, hors d’état de faire les trois pas pour tirer sa boule, décida de la lancer à l’arrêt les pieds joints... On y croit ou pas ?... L’histoire est tellement jolie que je vous propose d’y croire !

A propos des Chênes Blancs | Autres campings à visiter | Partenaires du camping | Plan du site | Règlement intérieur