Alphabet du Luberon

Accueil

 >

Les environs du Vaucluse

 >

Le Luberon de A à Z


Et si nous vous donnions quelques mots de vocabulaire essentiels pour votre séjour au camping des Chênes Blancs, ou plus largement dans le Vaucluse ? Cette somme de termes techniques ou régionaux vous ouvriront les portes de notre Luberon, en espérant vous donner le plaisir d’en découvrir toujours plus.

  • Adret : C’est le versant exposé au soleil, celui qui remplit la plage de la piscine du camping.
  • Agasse : C’est une pie en provençal. « Cette agasse nous agace » lorsqu’elle pille les belles cerises de nos champs du Vaucluse.
  • Aiguier : C’est une cavité destinée à recueillir l’eau. A voir notamment dans la région de Saint-Saturnin-lès-Apt.
  • Androne : Il s’agit d’une rue, d’un passage couvert par des habitations. Vous en découvrirez beaucoup dans nos villages du Vaucluse.
  • Barri : c’est une muraille ou fortification autour d’un village. Vous en trouverez également de nombreux, notamment dans les villages du Luberon.
  • Baume : Cela désigne en provençal une cavité, une grotte.
  • Bégude : C’est un lieu où les hommes mais également les bêtes peuvent s’abreuver.
  • Borie : Dans le Luberon vauclusien, c’est une cabane voûtée construite avec des pierres sèches à usage essentiellement agricole
  • Brousse : Les amateurs de brousse au camping sont nombreux... c’est du lait caillé.
  • Cabanon : A l’origine, c’est un bâtiment agricole pour ranger les outils. Mais chez nous, dans le Vaucluse, c’est aussi une maison de campagne.
  • Cade : Il s’agit d’un espère de genévrier.
  • Cadière : En provençal, c’est une chaise.
  • Cagadou : Les enfants du camping retiennent ce nom assez rapidement... il s’agit des WC.
  • Cagnard : Plus usager, c’est le soleil ardent, celui qui nous brûle la peau en juillet et en août sur la plage de la piscine.
  • Cavalon : C’est le nom d’une rivière qui draine la vallée d’Apt.
  • Campas : Il s’agit d’un champ abandonné... vous en découvrirez un peu dans les régions les plus arides du Vaucluse près du mont Ventoux.
  • Casal : C’est une maison en ruine... Louez un mobil-home au camping ! C’est tout de même bien plus confortable qu’un casal !
  • Castellas : Il s’agit d’une bâtisse fortifiée, un sorte de château. Vous trouverez beaucoup de castellas dans le Luberon.
  • Coulet : C’est une petite colline, il y en a un certain nombre dans les Monts du Luberon.
  • Crèche : Faut-il donner une définition... ? Oui car peu de gens savent qu’à l’origine c’était une mangeoire pour les animaux.
  • Diamant noir : Chez nous dans le Vaucluse, c’est la truffe !
  • Draille : En Provence, c’est un passage emprunté par les troupeaux.
  • Esquirou : Ils sont sympathiques ces écureuils qui sautent de chêne en chêne dans notre beau camping !
  • Euze : C’est le chêne vert, à ne pas confondre avec nos chênes blancs.
  • Galéjade : Mot très important pour votre séjour dans le camping, une galéjade est une plaisanterie fondée sur l’exagération ;
  • Garrigue : Dans le Vaucluse, notre garrigue est un terrain calcaire aride caractérisé par une végétation de broussaille.
  • Génoise : Il s’agit d’un prolongement du toit s’étendant au-delà de l’aplomb du mur. Regardez bien l’accueil du camping, vous en trouverez.
  • Lavande : C’est un arbrisseau célèbre et familier des terrains calcaire de Provence.
  • Lavandin : Il s’agit d’une plante hybride très résistante et riche en essence. Elle a la particularité de pousser plus aisément à faible altitude que la lavande.
  • Lavoir : Faut-il vraiment donner une définition ? On a un joli lavoir au camping des Chênes Blancs.
  • Mourre : C’est le nez en provençal mais c’est aussi le point culminant (on parle du Mourre Nègre, sommet du massif du Luberon).
  • Olivade : Il s’agit de la récolte des olives célèbre dans le Vaucluse.
  • Parpaioun : Quel joli nom pour décrire les papillons qui volent entre les chênes du camping en haute et moyenne saison !
  • Pierre sèche : C’est une technique pour construire des murs à partir de plaques de pierres.
  • Resclause : C’est une écluse.
  • Restanque : Mot plus connu au-delà de notre département du Vaucluse, il s’agit d’une terrasse de culture à base de murent en pierre sèche.
  • Roucas : Il s’agit d’un rocher.
  • Ubac : Ce mot vient du vieux provençal « sombre », cela indique le versant d’une montagne situé au nord.
  • Valat : C’est un fossé en provençal. Attention aux promeneurs du Luberon, vous rencontrerez beaucoup de valats.
  • Valreas : Ce village du Vaucluse n’est pas dans le Luberon mais... comme il s’agit du nouveau camping que nous venons d’acquérir, alors nous nous permettons ce passe-droit. Allez visiter notre nouveau Camping Vaucluse.

A propos des Chênes Blancs | Autres campings à visiter | Partenaires du camping | Plan du site | Règlement intérieur